10/10/2006

Episode 11 : rrs - podcast - videoblog - moblog

Et voilà, les chroniques de la blogosphère touchent à leur fin. Grâce à elles, vous devriez mieux comprendre ce qu’est un blog.

Etape suivante ? Créer le vôtre, évidemment !

Mais avant cela, laissez-moi vous toucher un mot des grandes tendances du blogging actuel : le RSS, le podcasting, le videoblogging et le moblogging.

Commençons par le RSS si vous le voulez bien. Le RSS (Real Simple Syndication ou Rich Site Summary) est une méthode de syndication de contenu web. En d’autres termes, le RSS est un procédé permettant à l’auteur d’un site ou d’un blog de rendre son contenu disponible pour la publication vers d’autres sites ou blogs. Plus simplement encore, le RSS permet à un blogueur X de faire apparaître sur son blog le contenu d’un blogueur Y et de le voir se mettre à jour automatiquement, sans intervention de sa part. Tous les grands sites d’information par exemple mettent à la disposition du public un flux RSS de leur contenu (Le Monde, Libération, …). Le contenu de la plupart des blogs (Skynet ou autres) est également disponible en format RSS.

Le podcasting ? C’est "tout simple", il s’agit de la diffusion de fichiers audio sur Internet, via un blog par exemple. Dans la Skynet Blogosphère, citons les excellents podcasts de Jérôme Colin et Brice Depasse. A découvrir également, les podcasts de Valérie Nimal, auteur de la Robe de mariée.

Le vidéoblogging, vous l’aurez compris, consiste en l’insertion de fichiers vidéos dans un blog. A ne pas rater, le video blog réalisé dans le cadre des Francofolies de Spa 2006.

Enfin, le petit dernier : le moblogging. Le moblogging - contraction de "mobile" et "blog" - consiste à publier une information sur un blog à l’aide d’un accessoire mobile (téléphone, PDA, …). En Belgique, c’est Proximus qui a ouvert la voie en proposant à ses clients Pay&Go et FreeStyle Generation un service gratuit de moblog.

Ne sommes-nous pas bien loin de la blogosphère "originelle" composée uniquement de textes et d’images ? L’avenir des blogs sera "multimédia" disent certains. A suivre…

Episode 10 : quid des Skynet Blogs

Nous avons parlé de l’ampleur du "phénomène blogs". Quid des Skynet Blogs ?

Lancé en juin 2003, la Skynet Blogosphère compte aujourd’hui quelques 150.000 Skynet Blogs, dont 8% peuvent être considérés comme actifs (à savoir mis-à-jour au moins une fois lors des trente derniers jours).

Chaque mois, les Skynet Blogs attirent en moyenne 4 millions et demi de visiteurs et génèrent 18 millions de pages vues. Parmi ces 18 millions de pages vues, 10% sont générées directement à partir des pages d’administration, le reste provient des Skynet Blogs en tant que tels. A ce propos, on parle souvent d'un double ratio 10/90 : 10% des pages vues sont générées par les pages d'admin et ce sont 10% des blogs qui génèrent 90% de l'audience. 100.000 billets sont publiés chaque mois.

La Skynet Blogosphère est à 60% francophone.

D’après une étude menée par InSites, le profil du Skynet Blogueur serait assez proche de celui du blogueur belge moyen. On remarque toutefois que le Skynet Blogueur serait un rien plus âgé que le blogueur moyen belge (61% des Skynet Blogueurs ont plus de 35 ans). De même, le Skynet Blogueur aurait atteint un niveau d’étude bien plus élevé que le blogueur belge moyen.

Il est à ce propos intéressant de comparer les Skynet Blogs à Skyblog, son principal concurrent en Belgique. Skyblog est un service de blogging clé sur porte lancé en décembre 2002 par la radio française Skyrock. A ce jour, Skyblog compte approximativement pour la France et la Belgique 12.000.000 de blogs et 500.000.000 de billets.

La comparaison est intéressante. Jugez plutôt.

Alors que l’âge du Skynet Blogueur varie entre 25 et 45 ans, celui du Skyblogueur va de 13 à 18 ans. Chez Skyblog, l’édition est dite "compulsive" et se limite généralement à la publication de photos. Au contraire, le Skynet Blogueur soigne ses posts, le plus souvent du texte (éventuellement illustré). Le blogging chez les jeunes blogueurs est dit "clan-centrique". En bloguant, le jeune renforce son appartenance à une tribu. Différemment, le Skynet Blogueur est plus "ego-centrique" et privilégie l’expression individuelle. Pour le Skyblogueur, le web est un espace de communication réservé aux amis. De même, le blog est pour lui un espace privé et intimiste. Au contraire, le Skynet Blogueur perçoit le web en général et le blog en particulier comme un medium, un espace public d’expression. Enfin, élément important à prendre en compte, la culture différente des deux cibles : d’un côté, nous avons des ados issus de la "computer génération"… de l’autre, nous avons des adultes issus de la "TV génération". Les premiers passent leur soirée sur MSN… les seconds, préfèrent la mire aux émoticons !

Episode 9 : ampleur du "phénomène blogs"

Et si parlions un peu de l’ampleur du "phénomène blogs".

On compte plus de 71 millions de blogs dans le monde (source : Technorati). Toujours d’après Technorati, 75.000 nouveaux blogs se créent chaque jour, contre 1.3 million de billets postés quotidiennement.

Les raisons de ce succès ? Elles sont multiples.

Disons dans un premier temps que c’est la simplicité d’utilisation qui a séduit les blogueurs. Créer un blog via un outil de blogging clé sur porte ne prend que quelques minutes. Publier un billet, quelques secondes !

Second argument de choc : l’instantanéité. Le blog, c’est l’info en temps réel. On pense, on poste !

Troisièmement, citons la grande liberté éditoriale propre aux blogs. Sur un blog, on est libre d’écrire comme et ce qu’on veut. A chaque blogueur son style. Certains s’amusent d’ailleurs à dire que "sur un blog, on ne rédige pas, on s’exprime !".

Mais ce qui plait dans le blogging, c’est d’abord et avant tout l’interactivité, l’interaction avec les lecteurs, l’interconnexion avec les autres blogueurs. En d'autres termes, la blogosphère.

Viennent se greffer à cela toute une série d’explications d’ordre psycho/sociologique : le culte de l’individu, le succès de la TV réalité, l’ère du zéro-tabou, la starification à outrance, le besoin d’exister dans une société prônant la dépersonnalisation, l’envie d’une information alternative en réaction à la surinformation des médias traditionnels (certains parlent de "journalisme citoyen"), le besoin d’extérioriser ses frustrations / de partager ses névroses, etc.

Le blogging serait-il LA thérapie du 21ème siècle ? L’exutoire idéal ? L’avenir nous le dira…

09/10/2006

Episode 8 : pourquoi blogue-t-on ?

Nous avons passé en revue les différentes familles de blogs. Mais la question que tous se posent c’est "Pourquoi blogue-t-on ?".

Comme beaucoup de blogueurs, Ch'tit Bou et ses Amours a commencé à bloguer pour se souvenir, pour garder un trace. Ce n’est que par la suite que, grâce à son blog, "elle s’est fait plein d’amis virtuels".

Karin, elle, blogue pour communiquer, pour faire découvrir aux autres ses découvertes insolites, pour rester en contact avec sa famille restée au Liban.

Katsuraa ? Il blogue pour toucher les gens au cœur, pour les faire rire : "un blog permet d’approcher les gens par écran interposé" précise-t-il.

Le Fou du roi, quant à lui, dit "préférer le blog à la place publique". Le blog, c’est pour lui le moyen d’expression idéal lui permettant, anonymement, de sensibiliser le plus grand nombre. Dans le même ordre d’idée, Crysta blogue "pour dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas". Tom, lui, a choisi de bloguer pour contrebalancer les critiques de la presse spécialisée en cinéma.

Exister par le regard des autres ! C’est ce qui motive Mel à alimenter son blog. "Exister au travers de ses visiteurs qui parfois s’attardent et reviennent..."

Exister mais également partager. Lo blogue "pour partager  les petites choses de la vie : plaisirs, humeurs, inquiétudes, tourments aussi!" Petit Verglas "pour partager les trois tonnes de photos numériques qui traînaient dans un coin de son pc". Idem pour Olivier qui blogue "pour le plaisir de pouvoir partager ses émotions, ses coups de cœurs, ses coups de blues, etc." Le partage aussi pour Woman in life qui a créé un blog "pour partager ses ressentiments et trouver un peu de soutien dans ce monde" ou encore Analex qui blogue "pour essayer de mettre en mots son enfer au quotidien".

Roger, lui, blogue pour tisser des liens avec des personnes ayant les mêmes hobbies que lui. Pareil pour Martine qui blogue pour partager ses photos de voyage, ses activités, ses animaux, sa famille, … et découvrir les passions des autres.

Et puis il y a les autres... Ely qui blogue "par compassion pour ses proches qui en ont marre de l'entendre raconter sa vie". Jorael qui blogue "pour partager son quotidien tristement réel de trentenaire décadent, blasé et totalement désenchanté". Christiane qui blogue "lorsqu'elle est tenue éveillée toute la nuit par les nuisances du chantier devant sa maison". Petit Louis qui "blogue sur l’amour pour oublier les guerres". Mac qui "blogue… au cas où Alzheimer le rattrape un jour".  Seby qui blogue parce que, un jour, "il lui est arrivé quelque chose d’exceptionnel, LUI !". Et enfin Pascal qui blogue… "tout simplement pour voir la vie autrement".

Vous l’aurez compris, les raisons d’ouvrir un blog sont multiples. Disons pour résumé qu’on blogue pour sept raisons principales : pour exposer son moi (gratification de l’égo ou marketing personnel), pour se souvenir (outil de mémorisation personnelle), pour s’exprimer / échanger / communiquer / dialoguer, pour rencontrer (et se sentir moins seul), pour sonder l’opinion des autres, pour extérioriser (blog-thérapie), pour s’évader (blog-loisir) et pour exister ("Je blogue donc je suis").

En guise de conclusion, trois témoignages de blogueurs. Enfin, de blogueuses plus exactement. Pour la petite histoire, sachez que ce sont les femmes qui en majorité alimentent les journaux intimes sur le web... Les hommes, eux, préfèrent en général les blogs thématiques.

"Pourquoi je blogue ???
Comme le disait Coluche "en voilà une question qu'elle est bonne". J'ai commencé un blog pour "conserver et caser" les histoires écrites pour ma fille et parce que je n'avais plus l'envie de les faire publier dans la presse. Je me suis prise au jeu et au fil du temps, j'ai réalisé dix blogs: histoires, jeux, poésies, photos d'animaux, etc. Après deux reportages relatifs à mes blogs parus dans la presse, j'en ai conclu qu'ils n'étaient sans doute pas trop mal et cela m'a engagé à continuer. Après les modifications de skynet (tag, catégories, etc.) j'ai tout ramené sur un seul blog (pour ma facilité de gestion) et j'ai ajouté quelques rubriques.
Mon blog est sûrement un de ceux qui a été le plus souvent modifié. Alors, pourquoi je blogue ? Pour mon plaisir, pour le fun et surtout pour le défi de réaliser chaque fois quelque chose de différent"

Victoire

"Pourquoi je blogue ?
La sagesse populaire dit : "pour vivre heureux, vivons caché", je ne suis pas d'accord, ce monde tourne mal et partager un peu de mon bonheur, exposer de jolies photos illustrées par des pensées philosophiques ou positives me donne envie de penser que je participe à ensoleiller quelques peu la vie de ceux qui me visite.
Je sais, cela parait sans doute prétentieux, mais je sais quel plaisir j'ai éprouvé lorsqu'au départ j'ai visité certains blogs.
De plus, pouvoir parcourir ce blog et me souvenir : "tiens, il y a un an, il faisait beau et nous avons reçu tel ou tel...." me remplis vraiment de joie.
Et enfin pouvoir tenir ce blog comme un journal me rend beaucoup plus consciente de la vie que j'ai la chance de vivre.
Voilà, c'est fini !!!"

Carole

"D’abord...
Pour pouvoir exprimer librement l'amour que j'éprouve pour Billy librement car dans mon entourage cette relation n'a pas été toujours bien accueillie et moi j'avais besoin de dire mon bonheur sans me heurter à des murs.
Ensuite, pour montrer que deux cultures et deux couleurs peuvent s'harmoniser sans problème, certains nous voient je cite comme 'porte parole de la mixité', la responsabilité tout d'un coup.
Et enfin, notre blog, c'est devenu notre carte de visite, c'est vrai qu'on y mets plein de photos perso, c'est notre fenêtre sur une vie privée que l'on va bientôt être amenée à défendre et justifier ouvertement, alors autant prendre de l'avance."

Gene

Episode 7 : blogs d'entreprise

Dernière grande famille de blogs : les blogs d’entreprise. Le sujet est d’autant plus passionnant qu’il est assez neuf (en Belgique du moins) et en pleine expansion.

Prenons l’exemple d’un chasseur de tête indépendant. Son objectif est de cerner au mieux les compétences des candidats potentiels et ce afin de trouver le meilleur profil. Or, le recruteur constate que les personnes arrivent le plus souvent intimidées et stressées à l’interview. Il est non seulement difficile de les évaluer mais également de cerner qui ils sont réellement. Un jour, ce chasseur de tête prestigieux décide d’ouvrir un blog : il y parle des méthodes de recrutement, du métier de chasseur de tête, de la gestion des ressources humaines en start-up et…  de sa vie quotidienne ! Il y partage sa passion pour l’œnologie, y décrit son emploi du temps, … Résultat : les candidats connaissent leur interlocuteur (humanisé grâce à son blog) et ses centres d’intérêt. Ils viennent détendus et confiants à l’interview. Dans de telles conditions, le recrutement s’avère plus rapide et plus efficace.

Le succès du blogging auprès des entreprises s’explique de différentes manières :
- Tout d’abord, les blogs permettent une communication de proximité. Ils vont au-delà du traditionnel monologue propre au marketing traditionnel. Ils offrent aux entreprises l’opportunité d’interagir avec leurs clients, de mieux cerner qui ils sont et ce qu’ils veulent.
- Ensuite, les blogs humanisent… qu’il s’agisse d’une personnalité, d’un produit ou d’une marque. Ils démystifient.
- Contrairement aux actions de marketing traditionnelles (publicité, communiqués de presse, rapports annuels, études de marché, …) la création d’un blog n’exige aucun budget.
- De même, créer un blog d’entreprise ne demande ni connaissance technique ni investissement informatique.
- Parallèlement, de par leur facilité d’utilisation, les blogs permettent une communication dynamique et réactive.
- Enfin, il faut bien l’avouer, les blogs sont "hype", ils reflètent une image de modernité, d’originalité et d’ouverture d’esprit.

Mais attention, évitons les amalgames ! Tout comme il existe plusieurs grandes familles de blogs, il existe plusieurs types de blogs d’entreprise.

Le premier type est appelé Intra blogs. Il s’agit en quelque sorte d’une nouvelle génération d’intranets (réseau interne à une entreprise). Remplacer l’intranet traditionnel par un intra blog tend à stimuler et à démocratiser la communication interne.

Le second type est appelé Insider blogs. Le principe est simple, il s’agit de blogs émanant d’employés ou de CEO. En encourageant ses employés ou son CEO à ouvrir un blog, l’entreprise tend à donner une image de transparence, d’ouverture, à humaniser, à développer une ère d’expertise. A noter au passage, l’url de l’insider blog de Bart Beck, ex-CEO de Skynet.

Troisième et dernier type de blogs d’entreprise : les corporate ou marketing blogs. Il s’agit d’un nouveau mode de communication, encore assez peu répandu en Belgique. En communiquant via un blog plutôt que via une campagne de pub par exemple, l’entreprise peut établir une communication bilatérale (privilégiée et durable) avec ses clients.

Quelques exemples concrets d'utilisation des Skynet Blogs à des fins commerciales :

- Au Moulin Rose, blog de la fondatrice du site www.aumoulinrose.com.

- Sellerie Gomez, sellier-garnisseur automobile, la passion du métier.

- Original copy, le portfolio en ligne de Martin Colette, copywriter.

- Wally Express, offres de petits transports express par Daniel Vande Walle.

- Restaurant Tara, plats du jour et autres soirées à thème (site officiel :
http://www.restaurant-tara.com).

- Le corbeau bar ou la vie nocturne du célèbre bar bruxellois.


- Atelier graphite, galerie des œuvres récentes du collectif graphite (site officiel :
http://www.ateliergraphite.be).

- L'autre visage de Marc-André, artiste-peintre.

- Oumaya, les cours de danse orientale de Virginie Pierre.

- Le dé d’or de Pénélope, le cours de couture où il fait bon vivre.
 
- Frontignan-Plage, location d’une maison dans le sud de la France.

- Le bureau des guides de Viroinval, faites connaissance avec un guide de randonnée.

- EFT Belgique, le blog de Marie-Claudine Defer, "Artiste EFT".

- Christian chez Mmmmh! ou les tribulations d'une bande de chefs (site officiel :
http://www.mmmmh.be).

- Just image, les débuts de Melissa dans le métier de conseillère en image.

Dans certains cas, ces blogs existent parallèlement aux sites web officiels. Le blog a sur un site web plusieurs avantages : le ton utilisé, la proximité, la réactivité, le référencement dans les moteurs de recherche, le partage d’expertise, la fréquence de mise à jour, l’approche personnelle, le dialogue interpersonnel…

Dans d’autres cas, le blog constitue la seule présence sur le Net. Il est choisi pour différentes raisons : le coût réduit, la simplicité d’utilisation, l’image de modernité, …

Episode 6 : journaux intimes

On raconte que c’est au lendemain des attentats du 11 septembre 2001 que sont nés les journaux intimes sur le web. Compte tenu des circonstances dramatiques, la population aurait ressenti le besoin de s’exprimer, de communiquer, d’échanger, d’extérioriser, de laisser une trace. Le blog est l’exutoire idéal.

Aujourd’hui, cinq années après le 11 septembre, les journaux intimes sur le web restent la famille de blogs la plus populaire et la plus appréciée. Principalement auprès des femmes.

Les journaux intimes sur le web… c’est ce qui étonne le plus les "non initiés" : "Comment peut-on dévoiler ainsi son intimité au quotidien ? " "Quel est l’intérêt de raconter sa vie sur Internet ? " "Pourquoi exposer publiquement ses états d’âme, ses peurs, ses rêves… pire, sa famille ?".

Certains y voient le prolongement de la TV réalité. D’autres, au contraire, évoquent l’évidente réaction à la TV poubellisation.

Et si les journaux intimes s’inscrivaient tout simplement dans l’évolution logique d’Internet. Rappelez-vous : initialement, Internet est une infrastructure informatique réservée au domaine militaire. Celle-ci s’élargi progressivement aux universités et on voit parallèlement apparaître l’email. Début des années 90, c’est l’émergence du world wide web. La toile se tisse, on assiste à une démocratisation d’Internet. Les premiers sites persos éclosent ici et là, suivis des services de webmail. Le web se personnalise, s’humanise, se popularise. Viennent ensuite les messageries instantanées qui permettent de connaître à chaque instant le statut de son interlocuteur ("occupé", "absent", "au téléphone", …). C’est également l’apparition début 2000 des premiers réseaux sociaux virtuels, des premiers sites de rencontre. Dorénavant, on communique, on existe, on se rencontre, on s’aime via Internet. Les blogs persos s’inscrivent dans cette continuité. Ils illustrent l’ère de l’auto publication, renforcent le culte de l’individu.

Pour terminer, trois exemples touchants de l’ampleur que peut prendre un journal intime sur le web. Premier exemple, celui du blogueur anonyme à l’initiative de Ma-femme-me-quitte. L’auteur commence son blog, sans se douter une seule seconde de l’ampleur que cela va prendre. Très vite, le blog est repéré, apprécié, cité, lié à partir d’autres blogs. Dans la blogosphère, tout le monde en parle. L’auteur s’y dévoile totalement… jusqu’à ce que, le 21 octobre 2005, il annonce "ne pas avoir pris en compte l’importance qu’allait prendre son blog". Il alors décide de le fermer "provisoirement", en ayant pris soin de supprimer chacun des messages.

Second exemple, celui du blog Je-vais-être-papa. Après plusieurs mois de blogging quotidien, l’auteur annonce à ses lecteurs le 3 août 2006, quatre mois après l’ouverture de son blog, "J’ai une triste nouvelle… Nous avons perdu notre bébé ce premier août. Lors de notre visite aux urgences ce dimanche, il n’y avait plus de battements cardiaques. C’était un petit garçon, il s’appellera ILLYAS pour toujours et nous ne l’oublierons jamais…"

Troisième et dernier exemple, le journal "intime" d'une Veuve-en-devenir : "Dans un certain temps, je serai veuve. Quand ? Je l’ignore. Mais l’état de mon mari est alarmant : risque majeur de thrombose. [...] Je le trouve endormi sur le canapé devant la télé à 2 h. du mat : respire-t-il ? [...] Chronique d’une mort annoncée, première partie : l’attente."

Autres blogs perso : Isa et ses hommes; Le célibat ne passera pas par moi; Billy et Gene; Les triplés; ...

05/10/2006

Episode 5 : politiques - warblogs - media

Reprenons… Qu’avons-nous passé en revue jusqu’à présent : les blogs collaboratifs, les actua blogs, les blogs littéraires, les blogs d’experts, les photoblogs et les art blogs.

Pour être honnête, la liste est encore longue.

Allons-y !

Très révélateur de l’effet de mode lié aux blogs : l’émergence de blogs politiques (appelés également "blogs de campagne"). Prenons l’exemple de Rudy Delhaise, candidat aux élections communales à Eghezée sur la liste EPV en 2006. Demandez-lui pourquoi il a ouvert un blog… il vous répondra par le mot magique : INTERACTIVITE. Pour Rudy, "un site web est trop unilatéral, il ne permet pas l’échange avec les électeurs. Le blog, au contraire, permet une véritable interaction".

Les warblogs, quant à eux, répondent au besoin d’information alternative de la part des citoyens. Le phénomène n’est pas neuf : en 2002, un irakien de 31 ans (Salam Pax) devient célèbre pour son blog tenu depuis Bagdad et destiné à un ami installé en Jordanie. Le jeune architecte y décrit les conflits depuis sa fenêtre et totalise chaque jour plus de 140.000 visites. Plus récemment, en juillet 2006, le Skynet Blogueur Lorenzoo Havelaar se retrouve à Beyrouth pour son travail. Le 14 juillet, il poste "Hello du Liban… De Beyrouth… A voir le nombre de personnes qui m’écrivent des SMS vous êtes inquiets. Vous n’avez pas tord. Si l’on écoute les infos comme Euronews, la situation est dramatique. On parle de blocus…" Le conflit, il le commentera de l’intérieur, via son blog devenu "blog de guerre". Ce dernier est actuellement en Iran pour un reportage exclusif.

Très fréquents également, les media blogs. Il s’agit de blogs émanant directement d’organes de presse qui voient dans ce nouveau medium à la mode l’opportunité de promouvoir leurs publications papiers. Pour la radio, notons le blog du GM (Grand Morning), l’émission matinale de Nostalgie. Très fréquenté, le blog Lireestunplaisir de Brice Depasse (chroniqueur littéraire pour Nostalgie) s’inscrit dans une démarche différente car émane d’une initiative personnelle. Idem pour Phylactères, blog du même auteur consacré à la bande dessinée.

Restent enfin les sexblogs, les journaux intimes et les blogs d’entreprise. Vous me permettrez de passer "négligemment" la première de ces trois familles pour m’attarder aux deux suivantes.

[à suivre …]

Episode 4 : thématiques - photo - art

Où en étions-nous ? Ah oui ! Aux grandes familles de blogs.

Nous avons cité jusqu’à présent les blogs collaboratifs, les actua blogs, les blogs d’opinion, les blogs littéraires et les blogs d’auteurs.

Quoi d’autres ?

De plus en plus nombreux et diversifiés : les blogs thématiques, dits également "blogs d’experts". On y parle de tout. Ca va des instruments de musique traditionnels d'Afrique Noire au système solaire en passant par le cyclisme, l’art, la littérature, les collants, la spiritualité, le cinéma, la ville de Liège ou encore Mireille Mathieu ! A ne pas rater : l’expert blog du belge Marcel Dehaeseleer, chercheur indépendant sur l'Assassinat du Président John Fitzgerald Kennedy. L’objectif de ces blogs : partager une passion ou une expertise, échanger de l’information, faire part de ses recherches, rencontrer d’autres blogueurs ayant le même centre d’intérêt, etc.

Parallèlement aux blogs d’experts, il y a les photoblogs. Tenus par des photographes aussi bien professionnels qu’amateurs, ces blogs sont dédiés à la photographie. Les blogueurs y postent leurs photos, accompagnées ou non d'une courte description. Chez certains, les titres ont leur importance. C’est le cas de Bruno qui accompagne chacune de ses photos d’un titre amusant, décalé ou original. Citons également les photoblogs d’Hollynx, Etienne, Eye, Yvon, Goldo, Charles le brusseler, Nictoo, H.R., Claude Carlier, etc.

D’autres blogueurs vont au-delà de la photographie et proposent un blog "total" alliant photos, photomontages, créations graphiques, dessins, poèmes et/ou textes. Ce type de blog est appelé "art blog" ou "blog conceptuel". C’est le cas d’Avaluk, de Chewie, de Mac, de Sioran, d'Elise ou encore de Bergman.

[à suivre …]

04/10/2006

Episode 3 : collaboratifs - actua - littéraires

Maintenant, vous savez donc ce qu’est un blog et ce qui le différencie d’un site web.

Il est toutefois bon d’ajouter que tous les blogs ne se ressemblent pas… et ce, malgré leur architecture commune (colonnes, textes, images, liens, archives et commentaires).

Tous les blogs ne sont pas des journaux intimes. Loin de là ! Pour différencier les blogs et structurer la blogosphère, on parle de "familles".

Il existe en effet différentes "familles de blogs".

Première famille : les blogs collaboratifs. Il s’agit de blogs tenus par plusieurs blogueurs. On distingue le plus souvent l’administrateur (l’éditeur responsable si vous préférez), les rédacteurs et les auteurs invités. Les trois ne bénéficiant pas des mêmes privilèges quant à la gestion du blog. Ce type de blog convient particulièrement bien aux associations et autres groupes de particuliers. Parmi les Skynet Blogs collaboratifs, citons entre autres Ladiesroom, zOOm, ticketoblog ou encore ostrogoths.

Seconde famille : les actua blogs. On y parle d’actualité bien entendu. Ou plutôt, on la tourne en ridicule ! Les actua blogs sont le plus souvent satiriques et répondent au besoin d’une information alternative. A ne pas manquer, l'excellent H2SO4, grand lauréat du concours PersoWeb 2007 dans la catégorie Journalisme: H2SO4 c'est le regard croqué au crayon ou à la plume mais toujours au vitriol du dessinateur A.Cide, sur celles et ceux qui font notre actualité. C'est censé être insolent, drôle, libre, apolitique et sans ménagement.

Troisième famille : les blogs littéraires. En 2004, l’auteur belge Valérie Nimale postait sur un Skynet Blog les premières pages de son roman La Robe de mariée, aujourd’hui publié aux éditions Le Fram. Parallèlement, Milady Renoir utilise le support blog pour faire la promotion de ses ateliers d’écriture et publier ses écrits. D’autres auteurs, plus anonymes mais néanmoins tout aussi talentueux, utilisent les blogs comme support d’édition. Motivation ? Exercer leur plume, bénéficier d’une audience, se faire connaître, trouver un éditeur, tester un manuscrit, interagir avec les lecteurs… ou juste s’amuser en écrivant. C’est le cas de Biglodion, célèbre dans la Skynet Blogosphère pour ses "petites annonces réalistes ou farfelues". Très drôle également, Le Blog Céleste ou Journal d'un Ange, rédigé de main de maître par l’ange 65.

[à suivre …]

03/10/2006

Episode 2 : blog ou site web ?

Dans le premier épisode des chroniques de la blogosphère, nous vous expliquions l’origine étymologique du mot BLOG.

L’étape suivante consiste à définir ce qui différencie un blog d’un site web.

Mais pour commencer, posons-nous la question de savoir : qu’est ce qu’un blog ?

Un blog est une page web. Cette page, contrairement aux sites web "classiques", est réalisée automatiquement à l’aide d’un outil de blogging. Alors qu’un site web demande une bonne maîtrise du langage de développement web… le blog est créé en quelques minutes, sans aucune connaissance technique. Idem pour les mises-à-jour ! Voici donc la première différence entre un blog et un site web.

Une des conséquences de l’utilisation d’outils de publication est l’architecture formatée, identifiable au premier coup d’œil et commune à tous les blogs. Vous avez affaire à un blog si : les articles sont datés et ordonnés ante-chronologiquement ; les anciennes publications sont accessibles via un système d’archive par date ou catégorie ; l’interaction avec l’auteur est possible par le biais de commentaires ; les hyperliens vers d’autres blogs ou sites web sont nombreux.

Troisième élément différenciateur entre un blog et un site web : le ton personnel des articles publiés. Car ne l’oublions pas, un blog est avant tout un espace de publication personnel : "Dans un blog, on n'écrit pas, on s'exprime !". Certains vont même jusqu’à dire que le succès d’un blog repose avant tout sur la personnalité de son auteur. Dans un blog, c’est le "je" qui s’exprime… contrairement au site web où le ton est généralement plus formel, où l’information est généralement plus factuelle.

Il y a également le caractère dynamique du blog. Le plus souvent, un site web est statique. Au contraire, le blog bouge ! Un "bon blogueur" update son blog quotidiennement, voire plusieurs fois par jour.

Enfin, dernière différence (de taille !) : l’interactivité. Le blogueur et ses lecteurs sont en constante interaction. Ce qui, admettons-le, est assez rare pour un site web [à suivre …]

02/10/2006

Episode 1 : d'où vient ce mot étrange BLOG ?

Qu’est ce qu’un blog ? En quoi se différencie-t-il d’un site web ? Existe-t-il des grandes familles de blogs ? Pourquoi blogue-t-on ? Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur les blogs, sans jamais oser le demander…

Un blog, des blogs. Je blogue, tu blogues, nous bloguons. Un blogueur, une blogueuse. Première initiation terminée.

Passons à la suite… D’où vient ce mot étrange : BLOG ?

Étymologiquement, le mot blog provient de la contraction de deux termes anglais : web et log. Le web ou world wide web, vous connaissez déjà ! Un log, en langage informatique, désigne un fichier qui contient toutes les informations liées à l’activité d’une machine. En d’autres termes, on peut parler d’un journal des opérations.

Or, à l’origine, les premiers blogs consistaient en des carnets de bord recensant des pages web au moyen d’hyperliens. D’où la contraction de WEB et LOG : BLOG !

Bien entendu, il existe différentes formes francisées du terme "blog" : blogue, carnet web, joueb (contraction de journal web), cyber carnet, journal électronique ou encore bloc-notes.

De même, certains puristes préfèrent parler de "carnetiers" plutôt que de "blogueurs" [à suivre …]

16:50 Écrit par Julie | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : log, blog, blogs, skynet blogs, web, world wide web |  Facebook |